Choisir le propane sans faire exploser ses factures

Choisir le propane sans faire exploser ses factures

Bien que le propane soit l’un des combustibles fossiles les plus propres, ce gaz de pétrole liquéfié (GPL) reste, avec le butane, un mode de chauffage trop méconnu des Français qui ignorent les avantages pourtant indéniables de ce mode de chauffage. Gaz propane : une alternative intéressante Si le gaz naturel est l’énergie privilégiée des consommateurs français pour le chauffage, toutes les communes françaises ne disposent pas d’un réseau de distribution de gaz naturel. Aussi, opter pour du gaz en citerne peut être un moyen de se chauffer au gaz quand on son logement ne bénéficie pas d’un raccordement à un réseau de distribution. Liste des fournisseur de gaz propane, ici. Cette alternative est d’autant plus intéressante que le gaz est une énergie plus écologique que le bois ou encore que le fioul et qu’il constitue bien souvent un mode de chauffage plus économique que l’électricité ! De plus, et contrairement au chauffage au butane, le consommateur faisant le choix du gaz propane peut opter pour un approvisionnement en bouteilles ou en citerne. Beaucoup de Français choisissent le gaz en citerne D’après des statistiques de l’INSEE datées de 2012, sur les 668 000 maisons individuelles qui ont fait le choix du chauffage au propane, près de 650 000 ont fait le choix du stockage en citerne. Sur l’ensemble du territoire français, on trouve en moyenne 1,2 citerne de propane tous les kilomètres carrés. Le consommateur peut choisir d’opter pour une citerne enfouie qui, enterrée et invisible, présente l’avantage de ne pas encombrer et d’offrir des garanties de sécurité. La citerne peut également être apparente, ce qui facilite son installation et...
Les 4 nouveautés de la réforme du permis de construire

Les 4 nouveautés de la réforme du permis de construire

En rappel, le Secrétaire d’Etat a annoncé une Réforme de l’Urbanisme vers la fin 2010 au Logement Benoist Apparu. Actuellement, cette réforme commence à se concrétiser, notamment au niveau du permis de construire. Voici entre autres les 4 principales mesures concernant directement les propriétaires particuliers : Des conditions plus souples Auparavant, un particulier devait déposer un permis de construire pour toute construction ou même pour un agrandissement de sa maison, cela sur une surface à partir de 20m². Mais grâce à cette réforme du permis de construire, le seuil pourrait s’élever à 40m², ce qui permettra donc aux ménages de se contenter d’une simple déclaration préalable, pour toute construction ou agrandissement n’excédant pas les 40m². Des délais d’instruction plus courts A noter que cette simple déclaration préalable ne nécessite pas de faire appel à un architecte, et que le délai d’instruction n’est que d’un mois, contrairement à celui d’un permis de construire qui est de deux mois. Pour les constructions ou agrandissements dans les zones protégées situées à proximité des bâtiments classés, le délai d’instruction pourrait aussi être revu à 5 ou 6 mois grâce à cette réforme de l’urbanisme, un délai qui était jusque là d’un an. Une révision sur le calcul de la surface habitable Jusqu’à présent, le plancher et l’épaisseur des murs sont compris dans la surface à laquelle le propriétaire a obtenu une autorisation de construction. Cela laisse donc entendre que plus les murs seront épais, plus la surface habitable sera réduite. Mais grâce à cette réforme de l’urbanisme, l’épaisseur des murs pourrait être enlevée du calcul, et un gain de près de 10% pourrait donc...