L’Ademe et l’éco-conditionnalité de ses aides

L’Ademe et l’éco-conditionnalité de ses aides

L’Ademe entamera la procédure d’instauration du principe d’éco-conditionnalité de ses aides, en signant la charte RGE pour les études. Cette éco-conditionnalité est en effet prévue être instaurée au 1er janvier de l’année 2015. Rappelons-le, cette démarche vise à encourager les ménages à effectuer des travaux de rénovation énergétique et à installer des infrastructures à énergie renouvelable pour aboutir à un éco habitat. La réalisation de ces études certifiées conformes au Reconnu Garant de l’Environnement constitue donc une condition d’accès à ces aides. Quelques thématiques sont concernées par cette attribution de la mention RGE par rapport à la maison écologique. Entre autres, l’on pourra citer les systèmes de production et de distribution d’énergies renouvelables au niveau de la climatisation, du chauffage, de la ventilation ou encore de la production d’eau chaude sanitaire, etc. Certaines prestations sont touchées par cette agrémentation RGE pour les professionnels du bâtiment, à savoir  le conseil et l’assistance des maîtres d’œuvre de manière à ce que ces derniers considèrent les objectifs de performance énergétique comme étant leurs priorités. Les études thermiques et l’audit énergétique sont également concernés, tout comme le diagnostic thermique. L’ingénierie de maintenance et d’exploitation figurent également dans cette liste, au même titre que la maîtrise d’œuvre générale. Par ailleurs, l’ADEME mettra les industriels au service de la RGE, car ils seront désormais partie tenante de la promotion de la mention RGE, ainsi que de la formation des artisans et des professionnels. Cet engagement des industriels dans le principe du RGE est également notifié par une charte signée pour la promotion de l’éco habitat. En effet, le secteur de la construction et du bâtiment...