Reconstruire la filière photovoltaïque

Dans le cadre du Salon des Energies Renouvelables, qui se tiendra à Paris Porte de Versailles du 3 au 5 avril 2012, le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et sa branche photovoltaïque SOLER organiseront la 1ère édition du colloque national photovoltaïque. La date du 5 avril a été choisie pour cette journée de débats et de rencontres placée sous le thème du rôle majeur du solaire photovoltaïque, cela à la veille de l’élection présidentielle. Durant les prochaines décennies, le solaire photovoltaïque sera amené à jouer un rôle important et déterminant, dans le mix énergétique de chaque pays, et au regard des défis énergétiques, environnementaux, industriels et économiques que notre siècle doit relever. Cette journée sera intitulée « Reconstruire la filière photovoltaïque », un secteur qui accuse toujours un retard flagrant en France. Ce colloque national tournera notamment autour de 4 thèmes principaux : Fixer des objectifs à la hauteur des enjeux ; Généraliser le photovoltaïque dans le bâtiment et les règles d’urbanisme ; Mettre l’innovation et le développement industriel au cœur des décisions ; et Le marché mondial et la France à l’export. Entre autres donc,  il faudra fixer des objectifs à la hauteur des enjeux : rappelons que l’objectif du Grenelle de l’environnement n’est que de 5 400 mégawatts, alors que le marché mondial a été multiplié par 5 depuis quatre ans. Entre autres, l’Allemagne se fixe un objectif 2020 entre 52 000 et 70 000 mégawatts…. L’objectif du Grenelle de l’environnement mérite donc bien d’être revu, pour permettre le développement d’une offre industrielle ambitieuse en métropole et à l’export, avec un marché domestique de 20 000 mégawatts...

DualSun : le panneau solaire deux en un

Jusque là, les panneaux photovoltaïques classiques stockent inutilement la chaleur qu’ils recueillent, et ne produisent que de l’électricité. Aussi, 2 associés spécialisés dans le bâtiment et l’énergie ont alors eu l’ingénieuse idée d’utiliser à bon escient cette chaleur. Le projet est né en 2009, dans les locaux de l’Ecole Centrale Paris, et porte le nom de DualSun. C’est notamment Solaire 2G, une société résolument engagée dans l’éco-construction, qui a conçu cette technologie. Il s’agit d’un panneau innovant qui fournit à la fois de l’électricité et de l’eau chaude aux logements, cela sur une surface réduite en toiture. La face avant du panneau, notamment le verre, a été remplacé par Solaire 2G par un matériau innovant permettant aux cellules de capter davantage d’énergie solaire. Quant à la face arrière, elle a été pourvue d’un échangeur thermique léger et optimal, une invention qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet. Ainsi, l’énergie captée est utilisée dans son intégralité. Ayant la forme et l’apparence d’un panneau photovoltaïque standard, le DualSun est très facile à poser, tout en offrant un bien meilleur rendement. Et son rendement inédit fait place à un retour sur investissement divisé par 3 par rapport à une installation solaire thermique classique. En détails, le DualSun produit jusqu’à 3600 kWh/an en électricité, soit 100% de la consommation annuelle moyenne d’un foyer (hors chauffage). Et sur l’eau chaude, le DualSun est capable de fournir jusqu’à 65% des besoins sanitaires. Bien entendu, tout cela va alléger la facture du particulier, et lui permettre d’équilibrer ses dépenses. C’est ainsi qu’avec DualSun, la société Solaire 2G se positionne pour devenir la solution incontournable pour...