Le marché Photovoltaïque est-il en danger ?

Un projet de loi sur la réforme du marché électrique sera examiné à  la rentrée par le sénat. En parallèle, Jean Louis Borloo a suggéré de réduire les aides accordées aux propriétaires souhaitant opter pour les énergies renouvelables.

1. Crédit d’impôt sur le photovoltaïque diminué de moitié et réservé à  l’ancien.
L’objectif est de récupérer 400 millions d’euros de manque à  gagner. Il s’agit donc ici de la fin annoncée de l’incitation pour les logements neufs qui devront faire sans, ou autrement. Quand à  l’ancien, ce pourrait être soit une réduction de 50% à  25% du cout de l’équipement, soit les plafonds qui passeraient de 8000 à  4000€ / personne.

2. Transfert du cout de raccordement au réseau à  la charge du propriétaire.
Le cout du raccordement au réseau est actuellement à  la charge d’ERdF Electricité Réseau de France), pour un montant d’un milliard d’euros par an. L’idée serait de transférer le cout de raccordement aux propriétaires pour faire une économie d’un milliard.

Cette double mesure de rigueur pourrait bien sonner le glas d’une des rares activités industrielles et commerciales actuellement porteuses – et cela malgré une crise qui est loin d’être derrière nous…

6 Comments

  1. A lire – que doit-on en penser ?

    Reply
  2. Merci de m’informer sur les méandres du marché photovoltaïque.
    Ma décision est prise; j’abandonne le projet de l’installation.
    Cordialement
    D.ARBAUD

    Reply
  3. Bonjour
    Ces réductions d’aids fiscales étaient parfaitement prévisibles.
    D’autrte part, de nombreux prestataires ont pour habitude de gonfler les devis afin de pouvoir profiter des aides fiscales, le client final ne devenant, qu’un simple prête nom.

    Par ailleur, la possiblilité d’auto consommation a été complètement négligée.
    Il existe aussi des filières éoliennes popur les petites puissances, les productions d’energies éoliennes et photovoltaïques, ne doivent être opposées, mais complémentaires.
    Surtout pour les faibles puissances de quelques kilowatts.

    La limitation des aides fiscales pourrraient; en fait avoir un effet positif pour le developpement des énergies propres.

    Les évolutions techniques peuvent être tributaires des impératifs financiers, mais des incitations fiscales à outrance, risquent de devenir un frein à leur développement.

    Il restera aussi à être vigilants pour les conditions de fonctionnement des contrats producteurs actuellement en cours.

    Reply
  4. @COUTANT > C’est pas faux ! Ce que je retiens, c’est que la suppression des aides fiscales pourrait favoriser le choix de la technologie elle-même, en fonction de son rendement énergétique plutôt que des impôts qu’elle fera économiser.

    Reply
  5. Pour aller même plus loin que ce que dit « COUTANT », m’étant fait prendre pour une pompe à chaleur par un « vendeur de crédit d’impôts », cela va faire baisser les prix des produits installés car les devis sont réellement de l’arnaque!
    Mais ce qu’il faudrait avant tout c’est que la législation ne permette pas à des incapables de s’installer et faire du n’importe quoi en faisant miroiter des gains imaginaires à des clients trop confiants. Qui plus est, une fois le pactole ramassé pendant quelques mois ou années, ces boîtes ferment en se foutant pas mal des gogos ! L’entreprise dont je parle était sur le 56 et actuellement en liquidation !!!
    Ma pompe à chaleur a été si mal installée que j’ai dû faire venir un VRAI installateur ce qui m’a coûté une partie du pseudo crédit d’impôts … et la honte d’avouer que je m’étais fait avoir!
    Alors maintenant je dis : de vrais prix mais pas de crédit d’impôt, et une garantie par une assurance (vérifiable) sur la capacité de l’entreprise.

    Reply
    • 100% d’accord ! Même si à la base, le crédit d’impôt avait pour but d’encourager l’installation d’équipements « ENR », de soutenir la filière et accélérer la Recherche & Développement, il y a comme partout ailleurs des opportunistes qui en profitent sans vergogne. Pourtant, il ne faut pas rêver : C’est le crédit d’impôt qui, aujourd’hui encore, fait vendre et donne envie d’acheter.

      Attention également aux arnaques au COP : Un copain qui travaille aux impôts contrôle les particuliers et les installations « énergies renouvelables ». Il m’a prévenu qu‘il faut faire très attention au COP des pompes à chaleur, surtout si on négocie le prix. La majorité des redressements fiscaux concerne des pompes à chaleur insuffisantes, avec des COP qui n’ouvrent pas au crédit d’impôt.

      Reply

Répondre à Papy Claude Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *